Un enduro qui restera gravé dans les mémoires !

Il y a plus d’un an, Sospel MTB a eu une idée folle : organiser un ultra enduro sur deux jours à Sospel. Après une première année de rodage en 2015 (lire ici) et de nombreux mois de travail sur les chemins (et quel travail !), ce projet est devenu réalité en 2016. Et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’ils n’ont pas fait ça à moitié…

Terre d’enduro par excellence et étape incontournable de l’Urge 1001 Enduro Tour depuis de nombreuses années, Sospel accueillait donc les 16 et 17 avril la deuxième édition du Bévérally. Un enduro sous-titré Ultra Enduro Ultra Plaisir. Quatre mots qui caractérisent tellement bien cette épreuve hors norme, qui a donné autant de plaisir à ses concurrents qu’elle les a repoussés jusque dans leurs derniers retranchements. Avec plus de 80 km de roulage et 3800 m de dénivelé effectués en un jour et demi, le Bévérally 2016 était effectivement éprouvant et constituait un sacré défi pour ses courageux participants. Mais surtout, il les a gâtés comme rarement, avec neuf spéciales de toute beauté, tracées avec amour dans la plus pure tradition enduro : des chemins orgasmiques recouverts d’humus, des passages en drift dans les schistes, des sentiers tortueux, des épingles sélectives, des coups de cul bien dosés, quelques tronçons de voies romaines, des feuilles mortes et du virage relevé… Une palette de chemins incroyables, dont quatre sentiers complètement inédits qui ont été spécialement rouverts pour l’occasion. Alors oui, certes, ce fut dur, mais Dieu que ce fut bon ! Et quel meilleur support pour une compétition pleine de rebondissements entre les cadors…

Photos © Greg Germain / 1001sentiers.fr

beverally 2016 1001sentiers 1001 enduro tour 01Samedi 16 avril 2016, midi. Du soleil et des sourires sur la place de Sospel, pour le grand départ du 2ème Bévérally.

beverally 2016 1001sentiers 1001 enduro tour 07Baignant au pied de la vallée de la Bévéra, Sospel est littéralement encerclé de montagnes. Et bien sûr, celles-ci sont truffées de sentiers qui replongent tous vers le village. Dès lors, le plus dur pour les organisateurs du Bévérally, fut d’en sélectionner neuf… Et comme si cela ne représentait pas assez de travail de préparer autant de spéciales, ils ont décidé de carrément rouvrir 4 chemins qui avaient complètement disparus depuis des décennies ! Pour notre plus grand plaisir…

beverally 2016 1001sentiers 1001 enduro tour 20…Preuve par l’exemple avec ce micro-canyon tapissé de terre végétale, immortalisé en bas de la spéciale 5, qui croulait encore sous la végétation il y a quelques semaines.

beverally 2016 1001sentiers 1001 enduro tour 08Autre spéciale (SP3), autre atmosphère, le sentier de Barbonnet date quant à lui de 2015 et fait désormais partie du best of sospellois.

beverally 2016 1001sentiers 1001 enduro tour 12Dans la SP4, c’est plutôt ambiance feuilles mortes et belles bandes de terre… Pas pire !

beverally 2016 1001sentiers 1001 enduro tour 18Et imaginez un peu le genre de sentiers qui peuvent se cacher sous ces épaisses forêts ?!

beverally 2016 1001sentiers 1001 enduro tour 19Même en liaison les sentiers étaient superbes.

beverally 2016 1001sentiers 1001 enduro tour 06Et pour couronner le tout, après une première édition pour le moins boueuse, le soleil était de la partie en 2016 !

beverally 2016 1001sentiers 1001 enduro tour 04Côté ravito, on n’était pas à plaindre non plus avec des gâteaux, tartes et jus de fruit frais fait-maison. Dément !

beverally 2016 1001sentiers 1001 enduro tour 16175 pilotes au départ du Bévérally, 109 à l’arrivée… Bravo à tous !

beverally 2016 1001sentiers 1001 enduro tour 17Des pilotes érintés, mais heureux, et pour cause… Au fil des deux journées de course, la fatigue se fait sentir, mais le bonheur en spéciale va crescendo donc pas question de stopper, c’est trop bon !

beverally 2016 1001sentiers 1001 enduro tour 14Pendant deux jours, ces deux hommes se sont livrés une bataille incroyable. A gauche Julien Camellini, ex-champion d’Europe de Descente, et à droite Nicolas Vouilloz, 10 fois champion du monde.

beverally 2016 1001sentiers 1001 enduro tour 15Auteur d’un temps phénoménal dans la SP1 avec 15 secondes d’avance sur Vouilloz, Julien Camellini prend la tête de course d’entrée.

beverally 2016 1001sentiers 1001 enduro tour 26Vexé dans son orgueil, le pilote Lapierre se met alors en chasse. Au fil des spéciales et des temps scratch, il rattrape petit à petit son retard jusqu’à repasser en tête à l’issue de la SP4, celle-là même où Julien Camellini chute.

beverally 2016 1001sentiers 1001 enduro tour 13
Et alors qu’il a course quasi gagnée, le Peillois déchire son pneu dans la SP8, et est contraint à l’abandon.

beverally 2016 1001sentiers 1001 enduro tour 25Julien Camellini récupère alors la première place et file vers la victoire, sa première de la saison, sur l’une des courses les plus exigeantes de surcroît. Une victoire qui lui permet au passage de récupérer la première place du classement général de l’Urge 1001 Enduro Tour, après sa troisième place sur le Dolcenduro.

beverally 2016 1001sentiers 1001 enduro tour 21Sur la 2ème marche du podium du Bévérally (et 1er sénior), on retrouve le pilote Urge/Rocky, Alexandre Cure, qui aurait également pu se mêler à la bataille pour la gagne s’il n’avait pas coincé sa chaine dans la SP4 (1min44 de retard sur ce chrono).

beverally 2016 1001sentiers 1001 enduro tour 10Enfin, Rémy Quillévéré complète le podium scratch.

beverally 2016 1001sentiers 1001 enduro tour 24Chez les filles, c’est Julie Duvert qui s’impose, au terme d’une course parfaite qu’elle a mené de bout en bout, avec 4 minutes d’avance sur sa première poursuivante.

beverally 2016 1001sentiers 1001 enduro tour 02
Parfaitement dans son élément, Nadine Sapin prend la 2ème place féminine du Bévérally 2016.

beverally 2016 1001sentiers 1001 enduro tour 09Et c’est la locale de l’épreuve, Mary Moncorgé, qui complète le podium.

beverally 2016 1001sentiers 1001 enduro tour 22Dans la catégorie électrique, la victoire revient au champion du monde espoir d’enduro, Adrien Dailly (qui signe également le meilleur temps absolu du rallye). Le pilote Lapierre devance Julien Poomans et Cyril Pages.

beverally 2016 1001sentiers 1001 enduro tour 03Maxime Alessandroni 1er junior

beverally 2016 1001sentiers 1001 enduro tour 23
Gilles Doze, 1er Master 2

beverally 2016 1001sentiers 1001 enduro tour 11
Théo Bertarini, 1er Master 3

beverally 2016 1001sentiers 1001 enduro tour 05Les jambes lourdes mais le cœur rempli de spéciales mémorables, on remercie Sospel MTB pour ce Bévérally phénoménal et on vous donne maintenant rendez-vous le 1er mai à l’Escarène pour la 3ème étape de l’Urge 1001 Enduro Tour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *