Important, lisez attentivement ce règlement.
Il s’applique à chaque épreuve de l’Urge 1001 Enduro Tour 2017.
En vous inscrivant aux épreuves de ce championnat, vous vous engagez à respecter chaque point du présent règlement.

Préambule :

Le présent règlement a été édité conjointement par 1001sentiers.fr et le collège des organisateurs de chaque épreuve de l’URGE 1001 ENDURO TOUR. Il s’applique sur l’ensemble des épreuves du championnat 2017. Il indique les règles de base convenues par 1001sentiers.fr et les organisateurs, afin d’assurer la qualité d’organisation, le bon déroulement et le respect des valeurs de ce championnat et des épreuves qui le constituent ; sans pour autant altérer la richesse et brider la diversité de chaque épreuve. Tout cela dans le but de favoriser la beauté, l’équité et l’éthique de ce challenge.

Définition :

L’ENDURO est une discipline du VTT qui propose des spéciales chronométrées à profil majoritairement descendant, reliées entre elles par des liaisons à faire dans un temps imparti. C’est une discipline qui favorise le plaisir, la convivialité, la découverte et l’autonomie.

L’URGE 1001 ENDURO TOUR est un challenge qui regroupe plusieurs épreuves d’enduro VTT qui ont lieu dans les Alpes-Maritimes (06) ou environs. Ce championnat a été créé en 2007 par 1001sentiers, avec le soutien des organisateurs proposant les plus beaux enduros du département, devenant ainsi, le premier championnat départemental d’enduro VTT de l’histoire.

En bref :

  • Epreuves ouvertes aux concurrents âgés de 15 ans et plus (à partir de la catégorie cadets)
  • Equipement obligatoire : VTT enduro, casque intégral homologué, genouillères homologuées, dorsale homologuée ou sac à dos avec dorsale intégrée, gants longs, téléphone portable, nécessaire de réparation
  • VTT à Assistance électrique autorisés (catégorie à part)
  • Inscription & Paiement en ligne uniquement (Choix entre 3 modes de placement)
  • Présentation obligatoire au retrait des plaques d’un certificat médical de non contre-indication à la pratique du VTT en compétition datant de moins d’un an OU licence VTT de l’année en cours
  • Respectez les sentiers, les bénévoles et les autres concurrents, ne coupez pas, ne jetez pas vos déchets, soyez fair-play
  • Le VTT est un sport dangereux, ne prenez pas de risques inconsidérés

1. Parcours :

1.1. Type de parcours :

Les tracés des épreuves d’enduro sont conçus de telle manière que la sélection entre les concurrents se fasse sur la base des qualités suivantes :

  • La technique
  • La polyvalence
  • La gestion de l’effort

Ces valeurs doivent être bien identifiées pour distinguer l’enduro à la fois de la descente et du cross-country.

Si l’engagement est forcément une composante présente sur un parcours d’enduro, il ne faut pas qu’il prenne le pas sur l’aspect technique : le tracé ne doit pas privilégier celui capable de sauter plus loin que les autres et de tout lâcher sur un tracé rectiligne. Il est de préférence sinueux, pour que la primeur soit donnée au choix des trajectoires, à la maniabilité et à l’aisance du pilote. L’emploi de tracés typés DH est donc à proscrire, ou du moins à doser s’il est choisi parce qu’il permet de rejoindre un tracé intéressant d’un point de vue enduriste. Et dans l’opportunité où l’une des spéciales emprunte une piste de descente, il faut que celle-ci respecte quelques règles :

  • Des aménagements doivent être prévus pour permettre le contournement des obstacles importants.
  • Le placement de ladite spéciale doit être réfléchi pour bien s’intégrer dans le cheminement du tracé. Il faut donc exclure ce type de tracé en ouverture de course, dans la mesure où les pilotes ne seraient pas encore suffisamment échauffés… La progression est un élément important à prendre en compte dans le traçage du parcours.

A l’inverse, bien que l’aspect physique soit présent, il n’est pas une fin en soi. Concrètement, cela signifie qu’il est tout à fait envisageable d’intégrer des parties de pédalage, voire de montée, dans une spéciale, mais que celles-ci ne doivent pas constituer l’unique but de la spéciale. La difficulté du traçage, dont le relief impose parfois le passage par une partie physique incontournable pour rejoindre un sentier intéressant, relève donc dans le fait de rendre les portions physiques comme facteur de sélection (puisque l’enduro demande à ses participants d’être polyvalents) sans que toute la différence se fasse sur ces sections. Rappelons que l’enduro se court sur des spéciales à majorité descendante et que les liaisons constituent déjà une part de sélection physique et de gestion de l’effort. Tout consiste donc à bien doser les portions physiques dans les spéciales, afin que la durée de ces portions ne soient pas majoritaires dans la durée totale des spéciales.

Pour que l’enduro trouve sa place et s’affirme comme une discipline à part entière, distincte de ses cousines, il convient donc de trouver un juste équilibre, à mi-chemin entre la descente et le cross-country, ne tendant ni vers l’un, ni vers l’autre.

Dans le même temps, le parcours est réfléchi pour promouvoir le plaisir de rouler et la découverte. C’est pourquoi les tracés sont ludiques et empruntent dans leur grande majorité des sentiers dits « naturels » (par opposition aux pistes artificielles).

1.2. Durée des spéciales :

La durée des spéciales chronométrées n’est pas normalisée, tout comme leur dénivelé et leur profil. Mais de manière générale, elle se situe dans une fourchette allant de 5 minutes à 25 minutes maximum (temps des meilleurs pilotes).

  • Eviter les spéciales trop courtes a plusieurs avantages : d’abord différencier l’enduro de la descente ; ensuite apporter au concurrent la quantité de roulage et de découverte qu’il est venu chercher. C’est pourquoi il faut restreindre au maximum les spéciales de moins de 5 minutes. Mais cette notion doit être envisagée d’un point de vue global : une spéciale particulièrement probante peut valoir le coup de faire une entorse à la règle, mais ce ne doit pas être une généralité sur l’ensemble de l’épreuve. Pourquoi ? Parce que la polyvalence et surtout la gestion de l’effort ne peuvent pas se faire jour sur des formats trop courts ; et donc que dans ce cas il ne resterait plus que l’aspect technique, qui rapprocherait l’enduro de la descente.
  • A l’inverse, limiter la durée des spéciales permet de distinguer l’enduro de la descente marathon ; en même temps que cela assure que l’aspect physique ne finisse pas par prendre le pas sur les autres composantes.

2. Liaisons :

La réussite des épreuves d’enduro réside en partie dans son caractère convivial. On retrouve essentiellement cela dans les liaisons faîtes à vélo, car elles proposent aux concurrents de rouler avec leurs amis et de partager leurs impressions. Maintenir cette convivialité est une première raison de l’importance des liaisons.

D’autre part, les liaisons sont le premier élément de sélection physique dans une épreuve d’enduro. D’un point de vue course, elles sont donc primordiales, car elles demandent aux concurrents d’être suffisamment polyvalents et de gérer leur effort pour arriver à temps au départ des spéciales. C’est en partie cela qui va différencier une épreuve d’enduro, même très engagée, d’une épreuve de descente.

Enfin, l’aspect environnemental induit une nouvelle fois l’intérêt des remontées faîtes à la force des mollets plutôt que par le biais de moyens mécaniques (remontées mécaniques ou navettes). L’enduro se voulant un sport « nature » par excellence, il ne doit pas polluer et doit favoriser la découverte des grands espaces.

C’est pourquoi il a été décidé que les liaisons mécaniques sur les épreuves de l’URGE 1001 ENDURO TOUR ne devront pas dépasser 1/3 du temps total de liaison d’une épreuve. Les 2/3 restants se feront donc à vélo. Ce qui n’empêche pas, bien entendu, que la totalité des liaisons se fassent sans liaison mécanique.

L’AIDE EXTERIEURE LORS DES LIAISONS VELO EST FORMELLEMENT INTERDITE, SOUS PEINE D’EXCLUSION.

Pendant les liaisons, les concurrents s’engagent à respecter le code de la route.

3. Dévoilement du parcours :

3.1. Dévoilement du parcours :

Le choix de dévoiler le tracé de l’épreuve, ou de le maintenir secret, est laissé à la libre appréciation de chaque organisateur.

Ainsi, chaque organisateur a 2 options quant au dévoilement du parcours :

  • Dévoiler tout ou partie du parcours de son épreuve à l’avance
  • Garder secret le parcours jusqu’au jour de l’épreuve

Il n’est pas exclu que certains organisateurs proposent des recos officielles en amont de l’épreuve ; mais de même, cela n’est pas une obligation.

Pour chaque épreuve de l’Urge 1001 Enduro Tour, les informations sur la divulgation ou non du parcours, et le cas échéant les cartes, seront publiées sur 1001sentiers.fr.

3.2. Affichage du parcours :

Dans tous les cas, le parcours définitif intégral de l’épreuve devra être affiché le jour de l’épreuve, à proximité du point de retrait des plaques, afin de faciliter l’organisation des suiveurs.

3.3. Pénalités :

Dans le cas où une épreuve se disputerait sur parcours secret, les organisateurs de ladite épreuve se réservent le droit d’appliquer des pénalités aux concurrents qu’ils apercevraient de façon acharnée dans les semaines précédent la course, ou qui braveraient les consignes de non roulage sur les chemins découverts.

4. Matériel :

4.1. Vélo :

Le concurrent doit avoir le même vélo sur toute la durée de l’épreuve, que ce soit dans les liaisons ou dans les spéciales.

4.2. Roues :

Sont acceptées sur les épreuves de l’URGE 1001 ENDURO TOUR, les vélos équipés de roues :

  • 26 pouces
  • 29 pouces
  • 27,5 pouces / 650b
  • fatbike
  • 27,5+
  • 29+

4.3. Assistance :

En cas de casse mécanique durant l’épreuve, le concurrent a trois possibilités pour réparer :

  • Se débrouiller par ses propres moyens sans aucune assistance extérieure.
  • Etre aidé par un autre concurrent également en course qui aurait le nécessaire de réparation dans son sac.
  • Se rendre sur l’atelier mécanique mis en place par l’organisateur sur le lieu du ravitaillement. Toute autre assistance extérieure, par un proche ou un professionnel, est interdite.

TOUT ÉCART A CETTE RÈGLE AURA POUR CONSÉQUENCE UNE PENALITÉ DELIVRÉE PAR L’ORGANISATEUR AU CONCURRENT.

4.4. Protections :

Par souci de sécurité, la participation à une épreuve de l’URGE 1001 ENDURO TOUR requiert les protections suivantes :

  • Casque intégral obligatoire en spéciale (casques à mentonnière amovible acceptés à condition de disposer d’une norme CE)
  • Gants longs (obligatoire)
  • Dorsale ou sac à dos avec protection dorsale intégrée (obligatoire)
  • Genouillères ou protège genou/tibia (obligatoire)
  • Les protections coudières (fortement recommandé)

Par ailleurs, l’organisateur demande à chaque participant de porter son casque sur la totalité du parcours, y compris dans les liaisons. Des commissaires placés sur le parcours s’assureront du bon respect de ce point de règlement.

4.5. Autre matériel obligatoire :

Chaque concurrent est tenu de posséder un téléphone portable durant toute la durée de la course, afin de contacter l’organisateur en cas d’accident ou toute autre urgence. A savoir que le numéro de téléphone du directeur de course est indiqué sur la plaque de course.

4.6. Vélos à assistance électrique :

Les VTTAE (VTT à assistance électrique) sont acceptés sur les étapes de l’Urge 1001 Enduro Tour.

Les participants souhaitant courir en VTTAE doivent disposer de vélos :
– homologués (certification du constructeur)
– bridés à 25 km/h maximum (arrêt de l’assistance à 25 km/h).
Des contrôles seront mis en place par l’organisateur pour vérifier cela.

Chaque organisateur précisera dans son règlement particulier les conditions d’utilisation des batteries (combien de batterie autorisées, où se situe l’aire de changement de batterie, etc.).

Notez que les VAE ne sont pas pris en compte pour le classement général scratch de l’Urge 1001 Enduro Tour. Ils sont classés séparément dans une catégorie E-BIKE.

5. Placement des concurrents :

5.1. Attribution des numéros :

Au moment de l’inscription, le concurrent doit choisir parmi 4 formules de placement :

  • PERFORMANCE : Placement selon SELON LE PALMARÈS du pilote (ordre établi sur la base du classement général du 1001 Enduro Tour et des références sportives indiquées par le pilote lors de son inscription). Les coureurs choisissant cette formule sont assurés d’avoir un « petit numéro » de dossard et de partir à l’avant du peloton, selon leur niveau ; en revanche, ils ne peuvent EN AUCUN CAS demander de courir avec des copains, seul le palmarès est pris en compte, aucun regroupement n’est possible !  Sur les listes des inscrits, ils sont caractérisés par la mention « performance ».

  • AFFINITÉ : Placement par GROUPES. Les coureurs choisissant cette formule peuvent choisir les personnes avec qui ils désirent partir (voir la procédure ci-dessous) ; en revanche, il ne peuvent EN AUCUN CAS demander d’être positionnés selon leur niveau et d’avoir un petit numéro, seuls les regroupements sont pris en compte ! Les concurrents « affinités » sont positionnés derrière les concurrents « performance ».  Sur les listes des inscrits, chaque groupe « affinité » est caractérisé par un numéro (numéro correspondant à l’identifiant de la personne qui a créé le groupe affinité).

  • DÉCOUVERTE : Formule dédiée aux concurrents qui souhaitent profiter de la course sans pression et qui n’ont pas forcément d’exigences en termes de placement ou de regroupements. Cette formule convient particulièrement aux pilotes qui débutent en enduro ou qui souhaitent rouler pour le plaisir. Les concurrents « découverte » sont positionnés soit à la fin de peloton soit intercalés au milieu des groupes « affinités », mais sont assurés de ne pas partir avec un petit numéro. Sur les listes des inscrits, ils sont caractérisés par la mention « découverte »

  • VAE : Formule dédiée aux pilotes qui roulent en VTT à assurance électrique. Tous les concurrents VAE sont regroupés avec des numéros de plaques qui suivent. Sur les listes des inscrits, ils sont caractérisés par la mention « VAE ».

Comment choisir son groupe lors de l’inscription ?
D’abord, il faudra choisir un groupe (Performance, Affinité, Découverte, VAE) au début de l’inscription. Ensuite, vous serez renvoyé vers la plateforme de paiement. Une fois votre paiement effectué, à votre retour sur la plateforme, vous verrez un message apparaitre si vous avez choisi « Performance » ou « Affinité ». C’est à ce moment qu’il faut préciser vos choix :
– Concurrents « Performance » : indiquer vos résultats sportifs.
– Concurrents « Affinité » : Vous aurez le choix entre créer un nouveau groupe ou rejoindre le groupe d’une personne déjà inscrite en « Affinité » (sur la liste des groupes proposés, apparaissent les noms de toutes les personnes qui ont créé un groupe).

Comment est constitué l’ordre de placement au sein de la catégorie Performance ?
L’attribution des numéros de plaque pour les concurrents « performance » est effectuée sur la base de 2 critères :
– le positionnement du concurrent au sein du classement général de l’URGE 1001 ENDURO TOUR (classement final de l’année passée pour la première manche de la saison, classement général provisoire de l’année en cours pour les manches suivantes)
– les résultats sportifs et le palmarès indiqués par le pilote lors de l’inscription.

5.2. Placement des féminines :

Les féminines seront automatiquement regroupées au-delà du numéro 100.
Les hommes souhaitant partir avec une fille seront automatiquement placés derrière le groupe de féminines.
Dans la mesure du possible, l’organisateur prévoira un laps de temps sans concurrent derrière la dernière féminine.

6. Conditions de participation :

Pour participer à une épreuve de l’URGE 1001 ENDURO TOUR, il faut rassembler les conditions suivantes :

  • Respecter le présent règlement.
  • Avoir 15 ans minimum dans l’année (catégorie « cadets »).
  • Pour les mineurs, présenter un accord des représentants légaux.
  • Faire preuve d’une licence cyclisme en cours de validité ou d’un certificat médical de non contre-indication à la pratique du VTT en compétition datant de moins d’un an le jour de l’épreuve.

Les SEULES LICENCES ACCEPTÉES sont :

  • licence FFC
  • licence FSGT
  • licence UFOLEP
  • licence VTT étrangère permettant la pratique en compétition
  • licence FFCAM couvrant la compétition VTT

Chaque concurrent devra OBLIGATOIREMENT MONTRER son justificatif de santé au RETRAIT DES PLAQUES le jour de l’épreuve :

  • licence en cours de validité
  • certificat médical de moins d’un an (rendu à la fin de l’épreuve)

7. Aspect environnemental :

Les organisateurs d’épreuves de l’URGE 1001 ENDURO TOUR et les coureurs qui participent à ces épreuves sont tenus de respecter la charte environnementale édictée par 1001SENTIERS, ECO-SENTIERS et AVALANCHECOMPANY. En voici les principales lignes :

Le VTT est un sport qui n’a de sens que parce qu’il arpente les jolis sentiers de nos montagnes. Pour préserver ce terrain de jeu unique, 1001sentiers s’associe avec l’Avalanche Company et eco-sentiers pour publier une charte environnementale. Celle-ci s’applique à tout le monde, aux vététistes randonneurs et compétiteurs, ainsi qu’aux organisateurs d’épreuves. Soyez respectueux, il en va de l’avenir de notre sport et de notre planète !

LA CHARTE DU VETETISTE :
1. Je respecte le sentier, je ne coupe pas les virages et ne crée pas de nouvelles traces
2. Je respecte les autres usagers, je cède le passage aux randonneurs et aux cavaliers, je maitrise ma vitesse en toute circonstance
3. Je respecte la faune et la flore, les activités pastorales et agricoles, et ne laisse ni traces ni déchets
4. Je ne roule que sur des sentiers ouverts et autorisés
5. Je suis responsable, j’agis, j’informe, j’éduque, pour la sauvegarde et le maintien des sentiers

LA CHARTE DE L’ORGANISATEUR :
1. Mettre en place un parcours adapté et sécurisé
2. Prendre les précautions nécessaires pour que son événement s’inscrive dans une logique de respect de l’environnement (ne pas couper d’arbres, barrer les coupes, sensibiliser les participants, ramasser les détritus oubliés par les concurrents)
3. Utiliser un balisage temporaire ou biodégradable
4. Débaliser le parcours dès la fin de l’épreuve
5. Remettre en état les portions détériorées
6. Faire jouer l’alternance de sentiers d’années en années

Les organisateurs se réservent le droit de sanctionner par une pénalité les pilotes vus par un commissaire en train de jeter ses détritus (chambre à air, emballage de barré énergétique, etc…) dans la nature, tout comme ils le feront pour ceux qui sortent des chemins.

8. Déroulement de course :

Le coureur déclaré vainqueur sera celui ayant effectué la totalité du parcours en un minimum de temps, par cumul des chronos des spéciales. En cas d’égalité, le nombre de meilleures places départagera les concurrents. En cas de nouvelle égalité, le temps de la dernière spéciale départagera les concurrents.

Les compétiteurs devront se présenter au départ des spéciales à l’heure indiquée par leur feuille de pointage. Aucun décalage ne sera admis. Le chrono de leur spéciale démarrera quoi qu’il en soit à l’heure prévue, que le pilote soit présent ou non. Les compétiteurs en retard pourront partir après leur heure à condition d’avoir été pointés par les commissaires et de ne pas gêner le déroulement des départs. A noter que leur chrono sera malgré tout pris à partir de leur temps officiel de départ.

Les compétiteurs s’engagent à réaliser le parcours dans son intégralité, sans sortir des sentiers balisés, et sans prendre un quelconque raccourci. Tout concurrent pris sur le fait par les commissaires sera sanctionné par une pénalité.

9. Classements Urge 1001 Enduro Tour :

9.1. Catégories récompensées :

  • Scratch
  • Féminines
  • Cadets (15-16 ans*)
  • Juniors (17-18 ans*)
  • Seniors (19-29 ans*)
  • Masters 1 (30-39 ans*)
  • Masters 2 (40-49 ans*)
  • Masters 3 (50 ans et plus*)
  • E-Bike (VTT à assistance électrique)
    âge obtenu au cours de l’année civile

En fin de saison, les 3 premiers de chaque catégorie seront appelés sur le podium.

9.2. Attribution des points pour le championnat :

Des points sont attribués à l’issue de chaque épreuve, selon le schéma suivant :

CLASSEMENT GÉNÉRAL :
Les 100 premiers du scratch reçoivent des points, selon le barème qui suit :

  • Du 1er au 11e : tous les 10pts : 300, 290, 280, …, 220, 210, 200
  • Du 11e au 31e : tous les 5pts : 200, 195, 190, …, 110, 105, 100
  • Du 31e au 41e : tous les 3pts : 100, 97, 94, …, 76, 73, 70
  • Du 41e au 51e : tous les 2pts : 70, 68, 66, …, 54, 52, 50
  • Du 51e au 100e : tous les 1pt : 50, 49, 48, …, 4, 3, 2, 1

CLASSEMENTS CATÉGORIES :
Les 10 premiers de chaque catégorie reçoivent des points, selon le barème qui suit :

  • 1er : 20 pts
  • 2e : 16 pts
  • 3e : 13 pts
  • 4e : 10 pts
  • 5e : 7 pts
  • 6e : 5 pts
  • 7e : 4 pts
  • 8e : 3 pts
  • 9e : 2 pts
  • 10e : 1 pt

9.3. Établissement du classement général :

Le classement général est constitué à partir du cumul des points recueillis sur la totalité des épreuves, moins une (JOKER).
Le classement général de l’URGE 1001 ENDURO TOUR 2017 se fera donc sur la base de 5 résultats maximum.
Par ailleurs, la personne qui a remporté le plus de victoires de spéciales dans la saison verra son total de points au classement scratch crédité de 50 points supplémentaires (BONUS).

10. Droits d’image :

Toute personne s’inscrivant à une épreuve de l’Urge 1001 Enduro Tour, accorde automatiquement à l’organisateur de cette épreuve et à 1001sentiers.fr, le droit de réaliser et d’utiliser des photos de lui, à des fins journalistiques ou promotionnelles.
Toutefois, chaque participant est libre de contacter 1001sentiers s’il refuse que des photos de lui soient diffusées.