A quand le Nissard langue officielle des EWS ?

Quand Nico Vouilloz et Fabien Barel ont pris leur retraite sportive, certains ont craint de ne plus voir beaucoup d’Azuréens sur le devant de scène enduro mondiale, mais nous, nous savions que la jeune génération arrivait, la génération formée sur les spéciales de l’Urge 1001 Enduro Tour depuis leur plus jeune âge… Et bien voilà, cette génération est là, plus mure et redoutable que jamais, et elle a montré son incroyable talent les 30 juin et 1er juillet sur la 5ème étape des Enduro World Series 2017 à Millau (France)…

Jesse Melamed finished 7th, only 40 seconds back from the win after 48 minutes of racing.

River crossings certainly had some water in them come race day
Les enduristes azuréens ont bravé la pluie et la boue de Millau

Ce week-end-là, malgré la pluie qui arrosait les chemins de l’Aveyron, et malgré l’appétit de la concurrence mondiale, les Azuréens ont fait un vrai hold up sur les EWS : Adrien Dailly (Lapierre) s’impose pour la troisième fois de la saison, juste devant son compatriote Alexandre Cure (BH Miranda Racing Team) qui prend une incroyable 2ème place après avoir mené la course au soir de la première journée et signé 2 temps scratch en spéciales. Soit deux Azuréens aux deux premières places du classement général, avec au passage cinq victoires de spéciales sur neuf (Adrien en a remporté trois) ! Ou quand le 06 domine l’enduro mondial…

Another round and another win for the young frenchman Adrien Dailly
Adrien Dailly décroche une 3ème victoire EWS cette année et prend le leadership de la coupe du monde… C’est décidément l’homme fort en 2017 !

Alex Cure couldn't hold onto his day 1 lead despite his best efforts. Second place for the Frenchman.
Avec cette 2ème place à Millau, Alex Cure réalise le plus beau résultat de sa carrière !

Et encore… Avant le départ de l’ultime spéciale, ils étaient carrément quatre Azuréens aux quatre premiers rangs puisqu’à ce moment-là Dimitri Tordo (BH Miranda Racing Team) et Florian Nicolaï (Rocky Mountain Urge) pointaient respectivement aux 3ème et 4ème places provisoires… On aurait dit une épreuve du 1001′. Malheureusement, Dimitri Tordo a chuté dans la dernière spéciale et perdu 35 secondes qui l’ont fatalement fait rétrogradé à la 8ème place alors qu’il méritait vraiment sa place sur le podium au sortir d’un week-end de course phénoménal. Chapeau jeune ! Quant à Florian Nicolaï, il a subi le retour fracassant d’un autre Français, Damien Oton, qui a frappé fort dans la spéciale 9 et lui a chipé le bronze pour 2 petites secondes, faisait reculer Flo à la 4ème place.

Florian Nicolai happy to be rallying in the mud and taking 4th position this weekend.
Un nouveau top5 EWS pour Florian Nicolaï, qui termine 4ème à Millau.

Dimitri Tordo was second on the final stage and 6th overall. Here he puts on a show for the crowds on stage 3
Dimitri Tordo a fait LA course de sa vie, sur le podium provisoire jusqu’à la dernière spéciale et finalement 8ème à cause d’une satanée chute dans l’ultime chrono.

Quoi qu’il en soit, quelle fierté de voir 4 Azuréens dans le top 8 d’une épreuve de coupe du monde ! Auxquels s’ajoutent les victoires de Karim Amour chez les Masters et de la Varoise Cécile Ravanel dans la catégorie féminine. Alors oui, on peut le dire sans être taxé de chauvinisme pour une fois, car les faits sont là et indiscutables : la Côte d’Azur première nation enduro mondiale, et l’Urge 1001 Enduro Tour meilleur centre de formation enduro !

Day 1 done and a few more stage wins in the books for Adrien Dailly
Il y avait un peu de boue, Adrien ?!

ews millau 2017 podium scratch
2 Azuréens aux 2 premières places d’une EWS… Quelle belle image ! Et 5 Français aux 5 premières places avec Damien Oton 3ème, Florian Nicolaï 4ème et Théo Galy 5ème… Cocorico !

ews millau 2017 ravanel 1
Victoire azuréenne chez les filles aussi avec Cécile Ravanel.

ews millau 2017 podium masters
5 courses et 5 victoires Masters pour le Vençois Karim Amour !

Et pour être complet, terminons avec les beaux résultats des autres pilotes du 06 qui avaient également fait le déplacement à Millau pour tenter l’aventure EWS : Chloé Gallean 10ème dame, Julie Duvert 11ème dame, Valentin Escriou 59ème, Rémy Quillévéré 82ème et Kevin Bru 93ème. Bravo à tous, et vivement la suite…

Chloe Gallean in full tuck mode on stage 2
Top10 pour Chloé Gallean.

Photos © Enduro World Series

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *