Les Azuréens comme à la maison en Espagne

De retour en Europe pour l’avant-dernière manche des Enduro World Series, les pilotages azuréens ont retrouvé à Ainsa (au pied des Pyrénées espagnoles) un terrain de jeu proche de celui de la Côte d’Azur, et forcément ça leur a réussi…

Photos © Enduro World Series

Jose Borges moved up to 6th place.
Soleil, ciel bleu, terres grises, poussière, pins et beaux reliefs… Ainsa a beaucoup de points communs avec le 06. Les pilotes azuréens s’y sont donc senti comme à la maison.

ews ainsa 2018 ravanel 2
Chez les filles, la Varoise Cécile Ravanel (Commençal) a remporté 5 des 7 spéciales et décroché sa 7ème victoire de la saison. La voilà quasi-assurée de remporter son troisième titre EWS.

Womens podium, 1st Cecile Ravanel, 2nd Isabeau Courdurier, 3rd Andreane Lanthier Nadeau.
Cécile s’impose devant sa compatriote Isabeau Courdurier (Intense-Mavic Collective) et la canadienne Andréane Lanthier Nadeau (Rocky Mountain Race Face).

Richie Rude railing turns on the way to a hard earned victory.
Chez les hommes, c’est l’Américain Richie Rude (Yeti/Fox) qui s’impose, devant le Belge Martin Maes (GT) et le Français Damien Oton (Unior Devinci).

Florain Nicolai had a slow start to the day but ramped it up on the other stages, improving his 10th position to 6th.
Au pied du podium, le Levensois Florian Nicolaï (Canyon) est 5ème. Ce 3ème top5 de la saison lui permet de conforter encore un peu plus sa 4ème place au classement général, toujours dominé par l’Australien Sam Hill.

Dimitri Tordo pushing hard in front of the Spanish crowds. He sits just ahead of his teammate in the ranking at the end of the day with a 5th place.
Son coéquipier Dimitri Tordo poursuit également sa superbe saison avec une 7ème place en Espagne (3ème top10 de la saison) et conserve sa 5ème place au général à une manche de la fin de l’année. Un peu plus loin, on retrouve Alex Cure à la 14ème place, Cédric Ravanel 35ème et Yoann Barelli rétrogradé 41ème alors qu’il jouait dans le top10 jusqu’à une crevaison dans la SP6.

W35 Podium, 1st Nadine Sapin, 2nd Melissa Newell, 3rd Marketa Michalkova
Chez les Masters, c’est un grand chelem maralpin avec la Niçoise Nadine Sapin qui s’impose chez les dames…

M40 Podium, 1st Karim Amour, 2nd Mike West, 3rd Michael Broderick.
…et le Vençois Karim Amour (Miranda Racing Team) qui s’impose chez les hommes, malgré une belle cabriole…

Even the most experienced in the industry can be caught out every now and then. Karim Amour ended the day in the top spot after bouncing back from this end of stage 1 crash.
Karim Amour donne de sa personne devant la foule espagnole, mais se relève et file vers une victoire assurée au classement général 2018.

ews_finale-ligure_mer
Rendez-vous le 1er octobre à Finale Ligure pour l’épilogue de la saison EWS, avec de nombreux Azuréens sur les podiums !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *