Après 6 ans de suprématie, Alexis Chenevier a trouvé plus fort que lui

2013-2018… Pendant 6 ans, le Haut-Savoyard Alexis Chenevier a littéralement survolé la Transvésubienne, signant 6 victoires d’affilée sur la course emblématique de l’UCC, devenant ainsi le recordman historique de l’épreuve. A deux reprises, Konny Looser a failli mettre un terme à sa suprématie, mais à chaque fois le pilote Mavic a réussi à conserver son leadership… jusqu’à ce 19 mai 2019.

Photos © Inovphoto

transvesubienne 2019_charpin inovphoto_D3S_2024-lr
Un peu plus de 500 concurrents étaient inscrits à la Transvésubienne 2019. Malgré la pluie et la boue, ils étaient plus de 400 au départ des différentes courses les 18 et 19 mai : Transvésubienne, E-Transv & Trans50.

transvesubienne 2019_charpin inovphoto_5OO_8624-lr
Fidèle à ses habitudes, Alexis Chenevier a mis à profit ses exceptionnelles qualités de descendeur pour pointer aux avant-postes dès le samedi sur le prologue. Il réalise le 2ème meilleur temps sur le tracé disputé majoritairement en descente entre la Colmiane et Saint-Martin-Vésubie, franchissant la ligne d’arrivée devant le Vesubia Mountain Park la même seconde que le vainqueur du jour, le Suisse Patrick Lüthi. Grâce à leurs performances, les deux hommes empochent un bonus avantageux sur leurs concurrents pour le classement général final, mais cela n’a pas suffit…

transvesubienne 2019_charpin inovphoto_5OO_8705-lr
Le lendemain à l’aube, la Colmiane baigne dans la brume et la pluie, mais qu’importe, les Braves s’élancent pour plus de 70 km de course épique, cap sur la mer, par une enfilade de sentiers scabreux sur les crêtes de la Vésubie et dans l’arrière-pays niçois.

transvesubienne 2019_charpin inovphoto_D3S_2083-lr
Le début d’une grosse journée de vélo, et une météo qui s’accorde avec la dimension épique de cette épreuve.

transvesubienne 2019_charpin inovphoto_D3S_2155-lr
Intimement liés à l’ADN de la Transv : les poussages/portages !

transvesubienne 2019_charpin inovphoto_850_38861
Dès les premières minutes de course, le champion de France de xc marathon 2018, Emeric Turcat, prend les rênes de la course. Pour sa sixième participation à la Transvésubienne (avec pour meilleur résultat une 3ème place en 2017), le Lausannois d’origine française fait honneur à son maillot tricolore… Bien que pourchassé par Alexis Chenevier, Emeric Turcat ne sera jamais rattrapé jusqu’à la Promenade des Anglais.

transvesubienne 2019_charpin inovphoto_850_3796
Dans chaque descente, Alexis Chenevier parvient à réduire son retard sur Emeric Turcat, et dans chaque ascension ce dernier reprend légèrement le large. Pendant cinq heures, les deux hommes se livrent un mano-a-mano formidable à distance, séparés tout du long du tracé de 2 à 5 minutes.

transvesubienne 2019_charpin inovphoto_5OO_8731-lr
Finalement, Emeric Turcat débarque sur la plage niçoise en 5h03, 1min41 avant Alexis Chenevier. Pour une fois, le bonus de Chenevier ne suffit pas pour qu’il conserve sa couronne : au classement général, Emeric Turcat s’impose avec 48 secondes d’avance sur Chenevier. Un véritable exploit puisque cela faisait six ans que personne n’avait réussi à battre Chenevier sur les chemins de la Transv !

transvesubienne 2019_charpin inovphoto_D3S_2134-lr
Derrière le duo de tête, Maxime Folco est le premier azuréen à rallier l’arriver. Il signe un nouveau podium méritoire derrière les deux champions, à seulement 9minutes du vainqueur. C’est le 3ème podium sur la Transv pour Folco après 2014 et 2018.

transvesubienne 2019_charpin inovphoto_5OO_8748-lr
Adrien Mantez prend la 4ème place scratch, juste devant le vainqueur du prologue Patrick Lüthi (photo) 5ème, alors qu’Alexandra Marchal prend la 110ème place scratch et remporte la course dames devant Elea Roux et Audrey Gianotti. Au total, 293 concurrents rallient l’arrivée de la Transvésubienne 2019.

transvesubienne 2019_charpin inovphoto_D3S_2122-lr
Emeric Turcat : «La Transvésubienne est pour moi la plus belle course de VTT engagé qui existe en France. La remporter me prodigue un très gros sentiment de satisfaction, a fortiori devant un gars aussi fort qu’Alexis. Cela donne une dimension encore plus forte à cette victoire.»

transvesubienne2019_1001sentiers_3355
Le vélo du vainqueur : un Rocky Mountain Element, bleu/blanc/rouge en hommage au titre national d’Emeric Turcat.

transvesubienne 2019_charpin inovphoto_5OO_8800-lr
Dans la catégorie e-bike, la victoire revient comme en 2018 à Jérôme Gilloux (interview), récemment sacré champion de France de VTTAE XC. Pourtant, le pilote E-Team Mavic ne devait en théorie pas défendre son titre. Le report des championnats de France enduro lui ont permis de venir participer à la Transv, et visiblement il a bien fait. Il s’impose devant l’infatigable François Dola 2ème, Yann Girard 3ème, Mehdi Gabrillargues 4ème… et Nadine Sapin impressionnante 5ème scratch et 1ère féminine en électrique. Au total, 26 VTTAE rallient l’arrivée.

transvesubienne 2019_charpin inovphoto_D3S_2501-lr
En parallèle, la Trans50 partait de Levens, et c’est l’un de ses plus jeunes participants qui la remporte : Lorenzo Russo, cadet ! Le coureur du team NCA Bergamont s’impose devant Benjamin Leclerc et Igor Kucharski ; Stéphanie Raynaud termine 1ère dame ; Antoine Desbiolles remporte la catégorie VTTAE.

transvesubienne 2019_charpin inovphoto_IMG_4802-lr
Bravo à tous les Transvésubiens !

Résultats complets Transvésubienne 2019
Toutes les photos de la Transv sur Inovphoto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *