Confinés, certes, mais toujours connectés et passionnés… Pendant la période de confinement, 1001sentiers entretient la flamme et la vie du VTT azuréen avec cette nouvelle série d’interviews des pilotes locaux. Des interviews réalisées loin des sentiers et sans contact pour parler avec eux de leur vision de la situation, leurs émotions, leur quotidien durant cette période spéciale et de quelle manière cela chamboule leur saison et leurs projets. Aujourd’hui, c’est Rémy Quillévéré qui prend la parole…

hors-contexte remy quillevere 1© Jicey’R

Le Covid-19 a mis en suspend la saison VTT. Comment vis-tu cette situation unique ?

Hé oui, ce virus a tout bloqué ! C’est unique et c’est mémorable ce qu’il se passe actuellement ! Personnellement, je pense comme tous les riders, on le vit “mal” dans le sens où c’est le printemps, les journées sont magnifiques, nous nous sommes tous préparés cet hiver et la saison des courses était imminente. Mais ce n’est que partie remise, il ne faut pas oublier que c’est qu’une passion et que la santé passe avant tout. Nous n’avons pas le choix et il faut à tout prix le respecter. Notre avenir et celui de nos proches en dépend !!

Qu’est-ce qui te manque le plus dans le fait de ne pas pouvoir rouler ?

Tout me manque en cette période ahah!! Mes beaux chemins habituels de l’arrière-pays, Blausasc, Berre-les-Alpes, Chateauneuf, le soleil, la chaleur… oui ça me manque. Surtout que je peaufinais mon bike avec du nouveau matos avant les premières échéances. C’est retardé malheureusement, mais il faut faire avec.

A défaut de pouvoir aller rouler, comment fais-tu pour t’entrainer et rester en forme, afin d’être performant lorsque les restrictions seront levées et que les courses reprendront ?

A vrai dire, je ne vous cache pas que dans l’immédiat j’ai “rangé” le vélo à la cave. Nous ne sommes qu’au début de cette longue quarantaine, même si nous étions en forme avant cette épidémie, nous ne savons pas quand nous allons pouvoir sortir pour s’entraîner, ni même quand sera notre première course de “reprise”. La saison est reportée, et de mon côté je reprendrai mes activités physiques quotidiennes d’ici une bonne semaine je pense, histoire de souffler aussi, car ça fait du bien parfois de se reposer tout en étant motivé et prêt à rouler sur les premiers chronos !

De quelle manière penses-tu que cet épisode va avoir une influence sur la suite de la saison et tes objectifs sportifs ?

Comme précédemment dit, il est clair que cette épidémie va avoir une influence sur notre saison. Nous nous préparons depuis longtemps, certains sont en forme, d’autres un peu moins, tant mieux pour eux du coup (ahah). Je pense particulièrement aux cadors qui du coup vont avoir une saison très longue avec des dates jusqu’en novembre pour les EWS etc. Il va falloir être bon et du coup revoir leurs entraînements. Courage, mais ça va le faire, les “vacances” sont prolongées !

En marge du vélo, ce confinement a peut-être aussi certains bons côtés, lesquels selon toi ?

Pas le choix, confinement pour tout le monde, mais personnellement ça me permet de passer du temps avec les miens, prendre du temps tranquillement, regarder netflix en mode chill, aller m’aérer la tête sur les chemins à 100 mètres de la maison, marcher, courir pas loin, bosser et shapper, bien évidemment seul dans la forêt, au maximum les chemins habituels histoire de les retrouver pépite pour la reprise du VTT qui je l’espère arriveras vite !!! D’ici la fin de la quarantaine, je pense que Blausasc sera un mini-Whistler… Je m’arrête pas de piocher et de passer le râteau !

Un dernier mot pour que les riders cloîtrés chez eux gardent le moral ?

Respectez bien les consignes de sécurité, prenez soins de vous et de vos proches, faites attention. Ce n’est pas rien et ce qu’on est en train de vivre, c’est juste dingue. N’allez pas l’encontre des règles à respecter, restez chez vous au maximum, on n’a pas le choix, ce n’est “que” passager et bientôt nous reviendrons plus fort, en bonne santé et avec de beaux chemins tout propres… Profitez bien, repose-vous bien, on se voit très vite !! 

remy quillevere
A bientôt sur les sentiers Rémy !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *