Cécile Ravanel, Nico Vouilloz, Yo Barelli et Karim Amour s’illustrent d’entrée !

Ah, enfin ! Après 5 mois de trêve hivernale, direction le Chili pour la reprise des Enduro World Series, et par la même occasion des petits compte-rendus 1001sentiers pour relater les exploits des fusées azuréennes sur les coupes du monde d’enduro…

Depuis une semaine, les meilleurs enduristes de la planète sont à Corral, sur la côte pacifique chilienne, pour la première manche des Enduro World Series 2016, dont la première journée de course se déroulait ce samedi 26 mars avec 53 km de bike, 1600 m de dénivelé, du soleil, de la poussière et 3 spéciales chronométrées.

Un terrain de jeu exceptionnel si l’on en croit les échos, et comme toujours des super perfs des pilotes de la Côte d’Azur qui mettent le feu d’entrée :
Cécile Ravanel leader chez les dames avec 2 temps scratch et 24 secondes d’avance sur Anneke Beerten 2ème !
Isabeau Courdurier 3ème chez les dames à 7 dixièmes de la 2ème place
Nicolas Vouilloz 3ème scratch à 10 secondes du leader Richie Rude
Yoann Barelli 4ème scratch à seulement 2 secondes de Nico
Florian Nicolaï 7ème à 6 secondes du podium
Alex Cure 13ème à 6 secondes du top 10
Thomas Lapeyrie 26ème
Dimitri Tordo 27ème
Karim Amour leader chez les masters
Adrien Dailly 3ème chez les U21

Autant dire que s’ils continent comme ça ce dimanche (début du J2 à 18h heure française), on risque encore de voir un paquet d’Azuréens sur les podiums (espérons au plus haut) cette nuit à l’issue de la 2ème et dernière journée de course. Gaz en grand messieurs-dames pour finir en beauté !!

Résultats complets ici & rendez-vous demain matin connaître les résultats finaux (on a hâte)…

Photos © EWS / Ducan Philpott

Cecile Ravanel asserted her dominance winning 2 out of 3 stages todayCécile Ravanel tient les rennes de la course dames

EWS_Corral_SaturdayRace-9297La légende Vouilloz a encore frappé, 3ème du 1er jour à 40 ans !

A top 10 plate for Yoann Barelli this year and he's set out to prove it can be even lower. stage 1 practiceA peine 2 secondes derrière Nico, un 2ème Azuréen dans le top4 : Yoann Barelli

one for the camera, florian nicolai on stage 2.Florian Nicolaï pointe quant à lui 7ème à 6 secondes du podium… Tout est encore possible !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *