Florian Nicolaï 2ème derrière Sam Hill, au terme d’une saison magistrale

Samedi 21 septembre avait lieu, à Zermatt, la toute dernière manche des Enduro World Series 2019. C’est là, sous le regard de l’emblématique et superbe Matterhorn, que le pilote azuréen Florian Nicolaï, multiple-vainqueur de l’Urge 1001 Enduro Tour, a disputé la course la plus importante de sa carrière. En effet, il est arrivé en Suisse avec la casquette de leader des EWS et l’opportunité donc de remporter pour la première fois le titre. Malheureusement, il est tombé sur un Sam Hill en grande forme, qui l’a grillé sur la ligne et privé de ce fameux sacre. Malgré tout, Flying Flo peut être fier de lui, car il a réalisé une saison exceptionnelle, de même que les autres Azuréens engagés sur les EWS cette année. Récit photos…

Photos © Duncan Philpott / Enduro World Series

Mckay Vezina charges down the stage 1 ridge.
Ambiance carte postale pour la finale des EWS 2019, avec 5 spéciales au programme et cette somptueuse montagne en toile de fond.

Martin Maes had a dominant display today and despite a mishap on stage three he won this round.
La victoire du jour revient au Belge Martin Maes…

Sam and Flo recount their days
…mais c’est autre chose qui nous intéresse : le duel que se livrent le Levensois Florian Nicolaï et l’Australien Sam Hill dans la course au titre.

Eyes of determination for Flo
Pour Flo, auteur de 3 podiums dont 1 victoire cette saison, c’est la première fois qu’il peut viser le titre suprême EWS. Détermination maximale.

Sam Hill will be repping that number 1 plate again next year.
Malheureusement, face à lui, il y a le double-tenant du titre, Sam Hill, bien décidé lui aussi à décrocher la couronne.

Florian Nicolai leads the series and looks more confident in practice here than he has previously.
Malgré la pression, Flo lâche toutes ses forces dans la bataille et donne tout au pied du magnifique Cervin.

EWS series overall men. 1st Sam Hill, 2nd Florian Nicolai, 3rd Kevin Miquel.
Malheureusement pour Flo, Sam Hill finit devant (2ème vs 5ème) et surtout  remporte les 40 points bonus de la Queen Stage, ce qui lui permet de repasser devant in extremis au classement général.

It was so close for Flo.
Raté de justesse pour Flo, mais il n’y a rien à regretter, tu as réalisé une saison exceptionnelle. 3ème en 2018, 2ème en 2019, vivement 2020 !

Dimitri Tordo rounded out the top 10 today.
Lui aussi a réalisé de superbes choses cette année : Dimitri Tordo, 10ème à Zermatt, finit au 4ème rang du classement EWS.

Adrien Dailly looks strong on this style of course.
Pour Adrien Dailly, c’est une modeste 26ème place, et une belle 5ème place au général (ce qui fait donc 3 Azuréens dans le top5 mondial !), bienvenue quand on se rappelle qu’il avait encore un coude cassé en début de saison et qu’il a souffert grave pour revenir. Notons aussi la 40ème place d’Alex Cure.

Isabeau took a perfect season, winning every round.
Elle n’est pas Azuréenne, mais bravo tout de même à la Française Isabeau Courdurier qui réalise le grand chelem en 2019 avec 8 victoires en 8 courses et le titre féminin ! La Berroise Julie Duvert prend de son côté la 19ème place féminine en Suisse.

Antoine Vidal had a strong race winning all but the first stage.
Revenons enfin sur la Côte d’Azur avec deux titres pour les pilotes varois du team Commencal : Antoine Vidal chez les Moins de 21 ans (6 victoires au compteur)…

EWS series overall master men. 1st Cedric Ravanel, 2nd Karim Amour, 3rd Javier Santiago.
…et Cédric Ravanel chez les Masters, qui s’impose devant le Vençois Karim Amour (à gauche).

Voir les classements EWS 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *