Ce week-end, les Enduro World Series font étape à Ainsa, en Espagne (6ème manche de la coupe du monde). Deux jours de course précédés d’un prologue urbain le vendredi, remporté par pilote azuréen de Bonson : Alex Cure. 

Déjà vainqueur en 2013 du tout premier chrono de la toute première Enduro World Series, à Punta Ala, Alex Cure prouve une fois de plus son talent sur les spéciales explosives tracées dans les ruelles, en remportant la manche d’ouverture de l’EWS espagnol.

Prologue winner, Alex Cure on his way down. EWS round 7, Ainsa, Spain. Photo by Matt Wragg.

Maintenant, place à la terre et aux graviers, avec deux jours de course dans la garrigue de Zona Zero, où les Azuréens vont une fois encore, n’en doutons pas, faire honneur au drapeau nissart ! On pense notamment à Florian Nicolaï, Fabien Barel et Nicolas Vouilloz, actuellement 2e, 3e et 5e du classement général de la coupe du monde et qui vont tout faire pour aller chercher le leader Richie Rude, mais aussi à Yoann Barelli, 2ème de la dernière manche à Whistler, ou encore à Adrien Dailly, grand favori chez les U21. Gazzzz messieurs !

Fabien Barel in stage six. EWS round 7, Ainsa, Spain. Photo by Matt Wragg.

Florian Nicolai on stage 4. EWS round 7, Ainsa, Spain. Photo by Matt Wragg.

Photos © Matt Wragg

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *