L'interview de Loïc Bruni

Cette année, il va courir toutes les épreuves de DH avec le maillot de champion du monde sur les épaules, et la ferme intention de remporter enfin le général de la coupe du monde. Il trépigne d'impatience, et nous aussi ! Mais avant, il a répondu à nos 10 questions...

CV LOÏC BRUNI | NÉ EN 1994 | DESCENDEUR
PALMARES 2x CHAMPION DU MONDE, 4x CHAMPION DE FRANCE

Salut Loïc, comment ça va ?

Ca va plutôt bien, tout se passe au mieux pour moi, j'ai tout pour être heureux et j'en suis conscient, donc j'en profite.

Tes débuts à VTT ?

J'ai commencé très jeune avec Loris à aller sur les courses sur lesquelles les padres roulaient (ndlr: Jean-Pierre & Claude Vergier). On devait avoir 5 et 3 ans ! Je me rappelle de ma premiere course de DH à Lyon, c'était une Mom'avalanche, j'avais 9 ans. Mon père m'avait offert un pare-pierre de moto flambant... Première descente, je me suis pulvérisé sur le dernier saut, poncé le pare-pierre, mais au moins je n'avais rien. Je me rappelle de ça comme si c'était hier, va savoir pourquoi !?

Ton spot favori dans les Alpes-Maritimes ?

Je dirais Mandelieu. La piste de descente est carrément cool et j'y vais assez souvent. C'est facile pour rouler et fun. Même avec le vélo d'enduro, tu as differentes options pour faire un bon petit tour. Et quand il pleut, ça roule à la meme vitesse car tout a du grip là-bas.

loic bruni CrkwrxRoto2018 Specialized MaddogBoris 6
Loïc Bruni (Photo © Specialized Gravity / MaddogBoris)

Ton dernier ride marquant ?

Chaque journée sur le bike est mémorable à sa manière, mais jeudi dernier j'ai fait un run sur la piste de la Crankworx NZ avec Brook MacDonald et ça allait vraiment vite, un regal, des gros jumps et des parties hors de contrôle ! Je l'avais derriere moi au début et je me suis mis des glisses d'anthologie mais tellement gaz donc c'était carrement bon. Et puis il est passé devant sur le bas pour que je le suive sur un gros double naturel et il roulait tellement vite et bien ! C'était trop bon, j'ai tiré, c'est passé et jusqu'a l'arrivée il mettait des whips et passait pas plus vite qu'à fond. Bijou !

Dans quelques semaines, ce sera la reprise de la coupe du monde de DH, que tu aborderas avec le maillot arc-en-ciel sur les épaules. Ca file la motiv ?!

Oh oui, ça motive beaucoup ! Ca met en confiance, ça me rappelle que dans des bons jours ça peut le faire, et de quoi je suis capable. La confiance est dure à garder, en tout cas pour moi, donc avoir ce maillot va m'aider pour ça. J'ai vraiment hâte de retrouver la saison et tout ce qui va avec.

loic bruni CrkwrxRoto2018 Specialized MaddogBoris 2
La tenue arc-en-ciel qui file la patate pour aborder la saison 2018 (Photo © Specialized Gravity / MaddogBoris)

La première manche de la saison a lieu en Croatie, sur une piste farcie de calcaire, n peu comme certains trails azuréens d’ailleurs. Ca t’inspire quoi ?

Et oui, c'est carrément similaire à Peille, d'ailleurs je vais faire la course pour préparer la World Cup. C'est cool que ça ressemble à la maison, je pense qu'avec Loris, on a cet avantage et ça sera plus facile pour nous que pour un Ricain par exemple. C'est pas la piste la plus fun par contre, tout comme Peille, c'est vachement dur, tu ne t'amuses que quand tu trouves vraiment le rythme et le flow, ce qui est pas facile sur ce genre de terrain, mais si t'es bon, tu seras bon partout.

En attendant, tu es actuellement en Nouvelle-Zélande. Qu’est-ce que tu fais là-bas ?

Beaucoup de Volume, des runs et des runs. Pas mal de trucs à essayer aussi. Donc on essaye de pré-régler le vélo et de prendre de la vitesse. Ca, c'est ce qu'on a fait à Queenstown. Ensuite, on a participé à la Crankworx ce week-end. C'est assez fun comme course donc on n'est pas stressés, mais c'est un bon test de début de saison pour se mettre dans le bain.

loic bruni CrkwrxRoto2018 Specialized MaddogBoris 1
C'est à Rotorua, sur les Crankworx Nouvelle-Zélande, que Loïc a fait ses débuts 2018 (Photo © Specialized Gravity / MaddogBoris)

Bon, et tes objectifs 2018 ?

J'aimerais vraiment faire une saison régulière et ne pas me faire mal. Mon rêve depuis quelques années est de gagner le général de la coupe du monde. Donc c'est l'ideal, le graal. Le plus important est d'être satisfait de soi-même et de se régaler. Mais y'a pas que ça dans la vie donc pourvu que les amis et la famillle se portent bien et que je puisse les voir aussi !

Et hormis les coupes du monde, qu’as-tu prévu de beau dans ton calendrier ?

Aller voir ma copine au Danemark, un événement avec 100% aux US, des tests de nouvelles choses pour Specialized, quelques jours off de petits voyages entre les courses. J'aimerais faire le moins de choses possibles pour être le plus frais possible, c'est ce qui m'a manqué les dernières années. Et des vacances en septembre avec un beau voyage j'espère !

championnats monde descente cairns 2017 cerveny bruni 1
10 septembre 2017, Loïc Bruni sacré champion du monde de DH pour la 2ème fois (Photo © Michal Cerveny / UCI)

Pour finir, parle-nous de ton bike.

Mon Demo actuel est clairement le plus beau vélo jamais créé. Quand je le regarde, je suis tellement amoureux du cadre et tout. Après on a seulement changé les freins cette année, on est passé sur Magura, qui a vraiment été top depuis le debut. Pour les suspensions, on garde Ohlins, le top, et beaucoup de différentes options dans les empilages. Et pour les roues, on reste sur du 27,5, ca a été le plus concluant cet hiver.

loic bruni CrkwrxRoto2018 Specialized MaddogBoris 4
Rendez-vous en avril sur la 1ère world cup Lolo ! (Photo © Specialized Gravity / MaddogBoris)

Y'a plus qu'à, fais-toi plaiz' Lolo !

Rendez-vous le 9 avril pour 10 questions à une autre figure du VTT azuréen...

2 commentaires

  • Lolo est un surdoué comme Nico et Fabien, ses ainés Azuréens.
    Modeste aussi sur son palmarès puisqu’il détient 3 x champion du Monde avec 2 titres mondiaux en élites et 1 titre en Junior, à égalité avec Fabien Barel.
    Nico Vouilloz 10 X champions du Monde totalise 7 titres en élites et 3 en JH. (1er titre mondial en Junior en 1992 pour le garcon encore Cadet)
    Pour Loïc, le palmarès va encore s’étoffer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *