De l’or, des crashs et des émotions fortes à Val di Sole

C’est LA semaine que tous les pilotes et que tous les fans attendent chaque année : les Championnats du monde de VTT. Cette année, c’est à Val di Sole (Italie) qu’ils se déroulent. Et ils ont débuté en fanfare pour la délégation tricolore avec trois titres mondiaux d’entrée sur le relais XC et les courses XC junior hommes et dames. Cocorico ! Mais vous le savez, chez 1001sentiers, encore plus que les Frenchies, c’est les Azuréens qui nous font vibrer. C’est donc surtout les épreuves eMTB et DH qu’on a suivi de près, car c’est là que nos fusées locales étaient engagées. En l’occurrence, Jérôme Gilloux avait rendez-vous avec l’histoire vendredi sur l’épreuve eMTB dont il était déjà double-vice-champion du monde, alors que le trio infernal Bruni/Vergier/Dapréla était en lice dimanche sur la course de descente.

Avant que les compétitions ne débutent, la première excitation des Mondiaux c’est la découverte des vélos custom des pilotes. Voici celui de Loïc Bruni…

(Photo © Seb Schieck / Specialized)

Et celui Thibaut Dapréla…

(Photo © Nico Brizin / Commencal)

Premier Azuréen à rentrer en scène, Jérôme Gilloux vendredi sur la course eMTB. Après deux médailles d’argent en 2019 et 2020, Jérôme Gilloux a réalisé la course parfaite sur le tracé exigeant de Val di Sole et décroché son poursuivant dans l’ultime boucle pour aller décrocher enfin l’or qui lui manquait sur les championnats du monde eMTB XC ! Il s’impose devant Hugo Pigeon et l’Américain Christopher Blevins. A noter aussi la superbe 5ème place de Théo Charmes, la 18ème place d’Olivier Giordanengo et la 10ème place de Justine Tonso chez les dames.


(Photo © Bosch)


(Photo © Michal Cerveny / UCI)

Le matin, les descendeurs avaient fait leurs premiers tours de roue sur la piste DH…

Loïc Bruni (Photo © Seb Schieck / Specialized)

Puis vint l’heure de la manche de qualifications… Et comme souvent cette année, c’est un Azuréen qui a signé le meilleur chrono : Loris Vergier !

Loïc Bruni a été moins en veine ce jour-là, mais il a fait parlé de lui autrement, avec un crash d’anthologie dont il s’est sorti avec maestria :

De son côté, Thibaut Dapréla a signé le 5ème temps des qualifications.

(Photo © Keno Derleyn / Commencal)

Après les épreuves de XCO samedi, retour de nos héros dimanche sur la piste DH pour la grande finale. Malheureusement pas avec les succès escomptés…


Loïc ne décroche pas de 5ème titre mondial mais termine à une belle 6ème place.
(Photo © Seb Schieck / Specialized)


Malgré ses nombreuses victoires cette année, Loris ne remporte pas encore son premier titre mondial, il termine 4ème à 1sec2 du vainqueur, le légendaire Sud-Africain Greg Minnaar qui signe son 4ème titre mondial… à 39 ans ! Il devance le Français Benoit Coulanges et l’Australien Troy Brosnan. A noter aussi que chez les filles c’est la Française Myriam Nicole qui s’impose.
(Photo © Michal Cerveny / UCI)


Quant à Thibaut, il a fait 2 chutes en finale, mais rappelons que ca n’est que sa 2ème année élite, et qu’en parallèle il est leader du classement général de la coupe du monde. La saison n’est pas finie !
(Photo © Keno Derleyn / Commencal)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.