Enlisées dans la boue, les stars azuréennes n’ont rien pu faire… sauf Léona

Souvenez-nous vendredi, Loris Vergier, Loïc Bruni et Thibaut Dapréla avaient survolé les qualifs des championnats du monde DH en signant respectivement les 1er, 2ème et 5ème temps. Alors forcément, on était impatients de les revoir en piste ce dimanche. Malheureusement, la météo en a décidé autrement. Comme prévu, il a plu, mais le malheur est venu du fait qu’en cours de course il s’est arrêté de pleuvoir. Par conséquent, la boue, qui était liquide en début de course, est devenue de plus en plus pâteuse au fil de la course, empêchant les derniers pilotes en course de pouvoir rivaliser avec les performances de ceux passés plus tôt. Aussi talentueux soient-ils, nos trois Azuréens n’ont rien pu faire et ont dû se contenter respectivement des 10ème, 62ème (chute) et 11ème place, alors que le titre était remporté par le Britannique Reece Wilson. D’une certaine façon, c’est cool de la part de nos champions locaux d’avoir pour une fois laissé le reste du monde décrocher l’or.

Mais la descente azuréenne revient tout de même de ces Mondiaux avec une médaille, grâce à Léona Pierrini qui, après avoir signé le meilleur temps des qualifs chez les juniors dames, a confirmé ce dimanche avec une superbe 3ème place pour ses premiers championnats du monde, qui vient compléter sa belle ration 2020 après son titre de championne de France.

Et pour ceux qui n’auraient pas suivi l’actualité en milieu de semaine, Luca Martin et Jérôme Gilloux ont également remporté trois médailles mercredi et jeudi sur les épreuves de XC et e-MTB : médaille d’or sur le relais des nations et de bronze sur le XC U19 pour Luca, médaille d’argent en e-MTB pour Jérôme.


Reece Wilson champion du monde DH 2020 devant David Trummer et le Français Rémi Thirion (Photo © UCI)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *