Glisse, victoires, podiums mais aussi pépins et contre-performances sur les grands rendez-vous VTT du dernier week-end d’août

La boue comme maître-mot sur les deux compétitions majeures de fin août, tant à Zermatt (Suisse) où avait lieu les premières EWS & EWS-E de la saison, qu’à Métabief (Jura) où se déroulait une coupe de France de DH. Des conditions inhabituelles pour nos pilotes azuréens qui ont grandi dans la poussière, qui n’ont pas empêché les uns de briguer de très beaux résultats, mais qui ont aussi poussé à la faute une partie de nos illustres champions….

Nico reckons his fitness cost him the race, fading a lot at the end of the day.
Nicolas Vouilloz, éreinté au terme de sa course EWS-E, fait partie de ceux qui ont su maitriser avec brio les conditions difficiles.

EWS & EWS-E Zermatt: une manche inaugurale épique

Après maintes annulations à causes du Covid-19 (y compris l’EWS-E de Valberg qui devait avoir lieu en juillet mais qui a été reportée à 2021), la saison EWS 2020 a finalement pu débuter fin août à Zermatt, pour un week-end 2 en 1 qui a d’abord vu s’affronter vendredi les concurrents de la toute première épreuve EWS-E (eMTB) de l’histoire, puis samedi et dimanche leurs collègues “musculaires”. Invité surprise du week-end, le mauvais temps a déposé sur les chemins suisses de la pluie, de la boue et même de la neige, rendant les conditions de course particulièrement rudes, contraignant les organisateurs à annuler la moitié des spéciales du dimanche, et provoquant évidemment de nombreuses chutes et soucis mécaniques. Dès lors, on distinguera ceux qui ont réussi à tirer leur épingle du jeu malgré tout et ceux qui ont été pris au piège…

Photos © Duncan Philpott / EWS

Liaisons with a dusting of snow.
La neige pour l’ouverture du championnat… même en août.

DSC02909
Même à 44 ans, Nicolas Vouilloz est toujours aussi redoutable. Sur l’EWS-E, le Peillois a remporté 2 des 6 spéciales du jour et terminé à une magnifique 2ème place, quelques secondes à peine derrière son coéquipier Lapierre Yannick Pontal, vainqueur de cette toute première EWS-E.

EWS-E Team. 1st Miranda Factory Team, 2nd Lapierre Zipp Collective, 3rd E-Team Moustache Bikes
Dans la course électrique, on notera également les résultats des autres Azuréens : Melvin Pons 8ème, Jérôme Gilloux 10ème, Alex Cure 12ème, Diego Giordanengo 13ème, Olivier Giordanengo 15ème, et le E-Team Moustache 3ème du classement des teams (à droite sur la photo).

Jesse Melamed rode like a mad man on the first stage and built up enough of a time buffer to take the win today. Isabeau Courdurier put down another dominating performance for her new race team.

Sur l’épreuve EWS, les victoires scratch sont revenues au Canadien Jesse Melamed et à la Française Isabeau Courdurier.

EWS20_Zermatt_Race-06982b
Victimes de chutes ou de pépins mécanique, aucun Azuréen n’a réussi à être dans le coup pour jouer la gagne : Florian Nicolaï (photo) limite la casse avec une modeste 13ème place, Dimitri Tordo termine 17ème à cause de chutes, Alex Cure doit se contenter d’une 32ème place et Adrien Dailly, qui a cumulé crash et crevaison, termine avant-avant-dernier de ce week-end noir.

Antoine Vidal secured yet another U21 Men win.
Heureusement, il n’y a pas eu que des contre-performances : citons notamment la victoire U21 du Varois Antoine Vidal (photo) et la prometteuse 5ème place de Julie Duvert chez les dames dans la SP1 (au final elle termine 13ème après avoir chuté dans la SP2).

Coupe de France DH Métabief: Loris Vergier sur une autre planète

De l’autre côté de la frontière, une grosse délégation de descendeurs maralpins s’étaient rendus dans le Jura pour participer à la Coupe de France DH de Métabief. Eux aussi y ont trouvé de la boue en pagaille, et eux aussi ont connus des hauts et des bas : du très haut pour Loris Vergier, meilleur temps des qualifs et stratosphérique sur la finale (il s’impose avec plus de 7 secondes d’avance sur le 2ème, la légende Greg Minnaar), du moins bien pour Loïc Bruni “seulement” 4ème, Thibaut Dapréla complète le top 5, et pour les autres Azuréens les résultats sont mitigés… Antoine Rogge 24ème scratch (5ème junior), Nicolas Constantin 40ème, Raphael Pelletier 6ème minime, Hugo Marini a chuté, Agnès Delest 5ème dame et Leona Pierrini 12ème, JP Bruni 4ème Master 40.

loris vergier metabief photo Keno Derleyn
Loris Vergier s’est ri de la boue ce week-end à Métabief (Photo © Keno Derleyn)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *