Au printemps dernier, Tito Tomasi est revenu sur les terres où il est né, où il a vécu pendant 20 ans et où il a forgé son pilotage, pour un road trip avec son van au travers de 5 vallées du haut-pays des Alpes-Maritimes. Un mois après le passage de la tempête Alex qui a traversé ces mêmes vallées, et notamment dévasté la Vésubie et la Roya, l’aventurier azuréen sort le film de son road trip, tel un hommage à notre département exceptionnel…

1001sentiers a profité de la sortie de cette vidéo pour poser quelques questions à Tito…

Quel était le but de ce projet ?

Ce trip d’une semaine a eu lieu peu de temps après le premier déconfinement, l’idée était de retrouver un sentiment de liberté et de vivre quelque chose de différent. J’ai eu envie d’explorer notre département de la façon la plus simple et la plus sympa possible, en utilisant mon van, en dormant dans des endroits magnifiques et en roulant des sentiers différents tous les jours, le tout accompagné de potes qui me rejoindraient tout au long du trajet.

Toi qui as roulé dans le monde entier, que trouves-tu dans le 06 que tu ne trouves nulle part ailleurs et qu’apprécies-tu particulièrement chez nous ?

C’est vrai que j’ai roulé dans plus de 25 pays avec mon VTT, surtout dans des pays montagneux et sur des terrains assez extrêmes. Je parle notamment des Andes en Amérique du Sud avec des passages à plus de 5000 m, mais aussi l’Himalaya, des îles volcaniques en veux-tu en voilà, et puis les classiques canadiens est américains ! Tous ces endroits offrnte une diversité incroyable et des terrains de fou que ce soit adapté au vélo ou non, c’est toujours excellent… Mais quand je reviens dans les Alpes-Maritimes, j’y trouve un territoire bourré de sentiers, de vallées et de choses à découvrir. Ce que j’aime particulièrement, c’est relié les villages, passer des cols, voir du paysage et me sentir en pleine nature. C’est quelque chose que l’on peut vivre facilement dans les Alpes-Maritimes et surtout en restant proche de la côte. Ce parallèle entre la vie humaine, la culture, la cuisine et la Côte d’Azur mis en phase avec toutes les merveilles que l’on trouve en montagne et tous les sports que l’on peut pratiquer font de ce territoire un vrai bijou.

Et pourtant, tu vis en Haute-Savoie. Que trouves-tu là-haut qui t’a motivé à quitter le 06 ?

C’est un point un peu délicat (rires). Il est vrai que nous vivons en Haute-Savoie depuis neuf ans, et je sais très bien ce qui m’a attiré ici et qui me fait rester ici. J’aime la pente, les sentiers difficiles, la boue, les racines et les forêts épaisses. Ici, il n’y a pas beaucoup de diversité mais je trouve des sentiers et des runs qui sont tellement difficiles que je suis toujours poussé à rester ici, il y a aussi la présence des glaciers et du Mont-Blanc qui m’offrent des sorties incroyables en montagne l’été et l’automne. Enfin la proximité avec la haute montagne ! Ici, on n’est pas loin de l’Isère de la Savoie, de la Chartreuse, des Bauges et au final c’est assez central. Et puis la vie au bord du lac est vraiment cool !

Depuis le tournage de ce film, la tempête Alex est passée par là et a partiellement changé le visage de certaines de ces vallées. Est-ce que cela donne une dimension supplémentaire à ton film, et de quelle manière as-tu vécu cette catastrophe qui a frappé notre beau pays ?

Pour être honnête, j’ai souffert d’un calendrier un peu spécial pour la publication de cette vidéo, j’ai un peu trop attendu car j’avais d’autres choses en cours puis Vtopo a publié aussi un article et une vidéo sur les Alpes-Maritimes, j’ai voulu attendre encore un peu et la tempête Alex est arrivée. Au début, j’ai pensé ne pas publier la vidéo par respect pour les victimes, mais en réfléchissant bien je me suis rendu compte qu’avec mes images je pouvais rendre hommage à la beauté passée de certains lieux et que l’on puisse se souvenir de comment c’était avant le passage de la tempête. En espérant que cela crée de l’intérêt pour la région et que les gens réalisent à quel point cet endroit est magnifique, et peut-être un peu d’aide et de solidarité envers les vallées sinistrées.

Enfin, quelles sont ton actualité et tes projets pour 2021 ?

Beaucoup de choses vont changer pour moi en 2021, notamment au niveau de mes sponsors, je devrais aussi avoir pas mal de nouvelles missions et des projets très sympas qui vont arriver, après avoir passé 2019 en voyage en Amérique du Nord en couple et une année 2020 calme niveau projets mais extrêmement riche niveau perso, puisque je suis le papa d’un petit Marin depuis 8 mois. Donc j’apprends la vie de papa et d’athlète en même temps, puisque je continue à m’entraîner et à concilier beaucoup de choses. Mon calendrier et mes objectifs ne sont pas encore fixés pour l’année prochaine mais ça va être très sympa c’est un second souffle qui arrive, c’est plutôt cool.

Merci Tito pour ce beau film et à bientôt sur nos beaux sentiers !

Vous rêvez de partager une aventure épique en montagne avec Tito ?
Ne ratez pas notre Trip 3000 l’été prochain !

1 commentaire

  • Quel bonheur de lire et visionner
    Quelle joie pour moi de voir évoluer mon Pti gars
    Quel plaisir de le voir heureux et partager ainsi même si rien n’est facile
    Merci 1001
    Merci mon Greg

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *