Au terme de la première journée de course, c’est toujours ce satané Américain Richie Rude qui fait la loi sur les EWS, mais derrière lui, on retrouve deux Azuréens bien décidés à lui chiper sa place ce dimanche. 

On prend les mêmes et on recommence… A Samoëns, Nicolas Vouilloz terminait 2ème derrière Richie Rude ; et à Whistler, c’est Yoann Barelli qui faisait les frais de l’inarrêtable pilote Yeti. Deux courses et deux 2èmes places pour les deux pilotes Azuréens… qu’on retrouve une fois de plus dans l’ombre du pilote Américain à l’issue de la première journée de course de la 7ème manche des Enduro World Series. Au terme des 4 spéciales du samedi, Richie Rude pointe donc en tête de la manche espagnole, suivi par Yoann Barelli 2ème à 14 secondes et Nicolas Vouilloz 3ème à 18 secondes. Un gros écart me direz-vous et surtout 4 victoires de spéciales sur 4 possibles pour le pilote Yeti, mais tout est encore possible, ce n’est que la mi-course et il reste encore 4 spéciales ce dimanche pour bousculer la hiérarchie.

Yoann Barelli on stage one. EWS round 7, Ainsa, Spain. Photo by Matt Wragg.

Quant aux autres top pilotes du 06, on les retrouve aux 9ème place (Florian Nicolaï), 11ème place (Thomas Lapeyrie), 13ème place (Fabien Barel) et 14ème place (Alex Cure). A noter également la très belle 21ème place de Julien Camellini, et la 28ème place du tout récent vainqueur de l’Enduro de Gourdon Dimitri Tordo. Enfin, Cécile Ravanel est 2ème chez les dames, et Valentin Escriou et Adrien Dailly 4ème et 6ème de la catégorie U21.

A suivre…

ews2015_zonazero_classement j1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *