Tout au long du week-end, 1001sentiers vous fait suivre la 3ème manche électrique des Enduro World Series en direct des Portes du Mercantour…

Infos & Fil News

  • Dates : du 1er au 3 juillet
  • Lieu : entre Valberg et la vallée de Guillaumes
  • Le parcours en chiffres : 8 spéciales / 58 km / 2965 m+ / 3675 m-
  • Quand & Où voir les concurrents : Consultez le Programme (Timing, Cartes, Accès spectateurs)
  • Participants : plus de 125 pilotes sont au départ, parmi lesquels une soixante de pilotes pro
  • Abandon de Nicolas Vouilloz : Malheureusement, notre star locale, tenant du titre EWS-E 2021, double-champion de France de la discipline et 2ème de l’EWS Valberg en 2016, a été contraint à déclarer forfait la veille de la course à cause de problèmes de santé.
  • Des sentiers aux petits oignons : Foi de 1001sentiers, depuis plus de 15 ans qu’on est sur les enduros azuréens, jamais on n’avait vu des spéciales aussi bien préparées, même en 2016 lorsque Valberg avait accueilli les EWS pour la première fois, le travail abattu par l’organisation au cours des six derniers mois est colossal, les nouvelles spéciales et variantes inédites sont incroyables, il y a de l’humus de partout, c’est du caviar !
  • Un parcours très exigeant mais sublime selon les pilotes : C’est assurément le parcours le plus dur de l’histoire des EWS-E, mais de l’avis général de tous les participants, c’est aussi l’un des plus beaux. Interrogés durant les practices, tous les pilotes affirment que le tracé est très exigeant physiquement et techniquement, mais ils kiffent ça. On parle évidemment des fameuses terres grises mais pas que, les 7 autres spéciales, dans les forêts du Cians et du Haut-Var, on véritablement séduit les concurrents.
  • L’Extrem Transfer, une pure liaison VTTAE et une leçon d’humilité : Parmi les moments forts de la course, outre les 8 spéciales, il y a la Liaison 6, intitulée « Extrem Transfer », pour sûr la liaison la plus raide et technique qu’il n’y ait jamais eu sur une course de VTTAE. Les pilotes l’ont découverte samedi matin pendant les recos du jour 2, certains sont vraiment impressionnants de par leur habilité à franchir sur le vélo ces épingles abruptes, d’autres ont eu plus de mal, si bien que finalement seuls les pros passeront par là sur la course dimanche, les amateurs (EWS-E100) feront le tour par la liaison 7, mais tous les coureurs s’en souviendront longtemps.
  • Dailly & Courdurier remportent le prologue dans les terres grises : La course a officiellement débuté samedi soir avec le prologue dans les terres grises et sa nouvelle variante spéciale VTTAE, et ce sont les deux pilotes enduro du team Lapierre Zipp Collective qui ont signé le meilleur temps chez les pros, avec une mention spéciale pour Adrien Dailly qui s’impose avec une belle avance de 4sec sur le 2ème (l’Italien Andrea Garibbo, Haibike) et 6sec sur le leader des EWS Edgar Carballo Gonzalez (Orbear), alors qu’il roule avec un orteil cassé et en pédales plates avec des chaussures trop grandes afin de pouvoir rouler malgré sa blessure. Alex Rudeau (Commencal) prend la 4ème place et Florian Nicolaï la 5ème. Chez les dames Isabeau Courdurier réalise le meilleur temps devant l’Italienne Alia Marcellini 2ème, la Française Laura Charles 3ème et l’Espagnole Florencia Espineira Herreros. Chez les amateurs, ce sont deux Italiens qui prennent la tête du classement provisoire, Marco Melandri 1er et Riccardo Giuliani 2ème, suivi d’un Azuréen à la 3ème place, Alexandre Giordanengo. Et dans la catégorie E50, c’est Vincent Coupez qui a été le plus rapide.
  • Alex Rudeau & Laura Charles vainqueurs à l’issue d’un dimanche redoutable : Avec 8 spéciales à parcourir, près de 60 km, environ 3000m de dénivelé, des liaisons très exigeantes et des températures avoisinant les 35°C, le moins que l’on puisse dire c’est que les pilotes n’ont pas été ménagés dimanche, ce qui rend leurs exploits encore plus beaux soit dit en passant. Tout au long de la journée, les Frenchies se sont livrés une bataille d’enfer tant chez les hommes que chez les filles, et à l’arrivée, après 48min de chrono cumulé, c’est Alex Rudeau (Commencal) qui s’impose avec 11sec d’avance sur le 2ème Adrien Dailly (Lapierre), 13sec sur le 3ème Antoine Rogge(Lapierre) et 30sec sur le 4ème Yannick Pontal (BlackBox). Un quadruplé français, doublé d’une victoire tricolore chez les filles également, avec Laura Charles (Miranda) qui bascule en tête dans l’ultime spéciale après qu’Isabeau Courdurier (Lapierre), blessée, ait été contrainte à l’abandon. On lui souhaite un bon rétablissement ainsi qu’à Samuel Shucksmith qui a dû être évacué par les secours après un gros catastrophe dans la SP4.
  • Les amateurs à l’honneur : En marge de la course des pros, Valberg organisait deux courses ouvertes aux amateurs. Au terme des 8 spéciales du jour, l’Espagnol Quim Fargaz remporte l’EWS-E100 devant les Italiens Riccardo Giuliani et Andrea Basile et l’Azureen Alexandre Giordanengo 4ème. Dans les catégories, c’est carton plein pour les locaux avec la victoire de la locale de l’épreuve Zoe Maunier chez les femmes, Laurent Solliet en M35 et Christophe Graille en M45. Des Azuréens décidément en grande forme puisque c’est aussi un Maralpin qui gagne la course E50 : Pierre Rubino 1er devant Vincent Coupez et Clément Chabrol.
  • Classements Finaux : EWS-E Pro / EWS-E 100 / EWS-E 50
  • Ce fut dur mais p***** que ce fut bon ! Bravo à l’organisation ! Dimanche soir, la course s’est terminée avec un tonnerre d’applaudissements pour le CSPM VTT et la famille Giordanengo et une salve de compliments des pilotes sur la beauté du tracé, la qualité des spéciales, l’énergie déployée pour ouvrir de nouveaux chemins et imaginer un tracé purement spécifique VTTAE, la passion et la sympathie des bénévoles et le “professionnalisme familial” de l’organisation. Ils en ont chié, mais ils ont kiffé !
  • Et maintenant on croise les doigts… pour que la famille Giordanengo, le CSPM VTT, Valberg et le Département 06 se motivent pour pérenniser cette superbe épreuve dans les années à venir !


Vidéo Practices


Vidéo Prologue Terres Grises


Vidéo Course


Vidéo du week-end


Portfolio

Photos © Greg Germain – 1001sentiers / Dan Hearn – Enduro World Series


6 ans après l’EWS Valberg, les Enduro World Series sont de retour à Valberg pour pour une course 100% VTTAE cette fois-ci.


Premiers tours de roue sur les sentiers valbergans.


Le soleil est de la partie tout au long du week-end pour régaler les 126 pilotes au départ.


Les festivités ont débuté jeudi 30 juin avec le Media Shakedown.


Les meilleurs pilotes mondiaux sont présents, et ils font le show.


Vendredi, 1er jour de practice. Les pilotes découvrent les forêts alpines du Cians et les célèbres épingles du 06.


On découvre les spéciales et valide les meilleures lignes.


Ca soude déjà fort !


Yannick Pontal, vainqueur de la dernière EWS-E, fait partie des grands favoris du week-end.


Passage pour le moins engagé dans la spéciale 5 des Crêtes. 


Laura Charles, championne de France VTTAE Enduro, jouera la gagne chez les filles.


Les fameuses terres grises seront le juge de paix de la course, c’est là que se déroulent le prologue et la dernière spéciale (8).


Autre moment fort de la course, l’Extrem Transfer, une montée infernale dré dans l’pentu truffée d’épingles serrées.


Premier run chronométré samedi après-midi dans les terres grises. 


Ce sont les deux pilotes Lapierre Adrien Dailly et Isabeau Courdurier qui remportent le prologue et partent en tête dimanche. Isabeau mènera les débats jusqu’à se blesser dans la SP7 et abandonner.


Solide 2ème du provisoire, Laura Charles (Miranda) prend alors les rennes de la course et file vers la victoire dans la SP8.


La Chilienne Florencia Espineira Herreros (Orbea) décroche la 2ème place. Ce sont les deux seules féminines pro à terminer cette redoutable course après les abandons de l’Italienne Alia Marcellini dans l’Extrem Transfer et d’Isabeau Courdurier dans la SP7.


Chez les hommes aussi c’est un Français qui s’impose, Alex Rudeau (Commencal), qui signe sa toute première victoire EWS-E au terme d’une course impressionnante tout au long de la journée.


Vainqueur du prologue, Adrien Dailly (Lapierre) fait aussi grosse impression dimanche en allant chercher la 2ème place scratch chez les pro malgré un orteil cassé encore en convalescence.


Antoine Rogge (Lapierre) était aussi en course pour la gagne, mais une crevaison dimanche après-midi l’a fait rétrograder à une non moins superbe 3ème place scratch.


Yannick Pontal (BlackBox) boucle le quadruplé français en décrochant la 4ème place du jour et prend au passage le leadership du classement général EWS-E.


Le Néo-Zélandais Charles Murray (Specialized) complète le top 5 Pro.


A la 6ème place, l’Italien Andrea Garibbo (Haibike).


Youn Deniaud (Giant), 7ème, en whip sur le jump d’entrée dans la spéciale des terres grises.


L’Espagnol Edgar Carballo Gonzalez (Orbea), 8ème.


Quelques jours après s’être retiré temporairement des EWS, l’Azuréen Florian Nicolaï montre qu’il n’a rien perdu de sa superbe en prenant la 9ème place et en nous gratifiant comme à son habitude de lignes incroyables dont lui seul a le secret.


Jérôme Gilloux (Lapierre), 14ème.


Diego Giordanengo (Moustache), 17ème.


Kenny Muller (Moustache), 21ème.


Valentin Escriou, 22ème.


Quim Farguas, vainqueur de la course amateurs EWS-E100. 


Podium Pro Men


Podium Pro Women


Yannick Pontal, leader EWS-E


Podium E100 Scratch


Podium E100 M35


Podium E100 M45


Zoe Maunier (et ses enfants), seule fille à s’être mesurée à cette course chez les amateurs


Podium E50


Classements finaux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.