Barel, Vouilloz, Nicolaï, Barelli, Cure, Lapeyrie, Tordo, Dailly, Escriou, Pages, Camellini… Pendant six mois, vous nous avez tenus en haleine et fait rêver à suivre vos exploits sur les Enduro World Series 2015. Dernier baroud d’honneur à Finale Ligure.

Ce week-end, nous avons quitté le 06 pour aller voir nos valeureux enduristes à l’œuvre sur les spéciales humides de la dernière manche des Enduro World Series, à Finale Ligure. Deux jours de course plus tard, les trois premiers se tiennent en moins de 2 secondes ; et parmi eux, nos deux champions du monde Fabien Barel et Nicolas Vouilloz, respectivement 2ème et 3ème derrière Jared Graves. Quel épilogue ! Et quel plaisir de voir ces deux-là réunis sur un podium le jour de la retraite sportive de Fabien ! Si la victoire italienne revient à un Australien et le titre à un Américain (Richie Rude), c’est bel et bien la patrie nissarde qui est la mieux représentée sur la scène enduro mondiale, avec trois Azuréens dans le top 5 du classement général des EWS 2015 (Barel 2ème, Nicolaï 4ème, Vouilloz 5ème), deux Azuréens sur le podium final U21  (Adrien Dailly 1er, Valentin Escriou 2ème) et Cyrille Pages qui apporte également sa pierre à l’édifice en prenant l’argent chez les masters. Sacrée moisson, sacrée saison, sacrée fierté… Merci les gars pour cette saison haletante que vous nous avez offerte et toutes ces riches lignes de palmarès que vous ramenez au pays.

Photos © Greg Germain (1001sentiers) & Matt Wragg (EWS)

ews2015_finale-ligure_barel_1001sentiers

Fabien Barel, une 2ème place et un titre de vice-champion du monde d’enduro pour sa dernière compétition. C’est ce qu’on appelle sortir par la grande porte.

ews2015_finale-ligure_vouilloz_1001sentiers

Autre champion du monde, autre podium, avec Nico Vouilloz, 3ème à Finale Ligure et 5ème de la série à l’âge de 39 ans. Décidément, E.T. nous épatera toujours.

ews2015_finale-ligure_nicolai_1001sentiers

Bilan moins positif pour Florian Nicolaï, qui termine 21ème à Finale Ligure et rétrograde au 4ème rang du classement général, alors qu’il avait été 2ème une grosse partie de la saison jusqu’à la finale. Foutue maladie ! Qu’à cela ne tienne, rendez-vous en 2016 Flo…

ews2015_finale-ligure_barelli_1001sentiers

Yoann Barelli n’était pas non plus dans un grand jour en Italie, il prend la 14ème place, mais repart malgré tout très heureux avec une 9ème place au général et surtout deux 2èmes places à Whistler et en Espagne.

ews2015_finale-ligure_cure_1001sentiers

Alex Cure fait 15ème à Finale Ligure et 22ème du championnat. Il aura également fait parlé de lui en remportant le prologue de la manche espagnole.

ews2015_finale-ligure_lapeyrie_1001sentiers

Thomas Lapeyrie, qui s’était notamment illustré à Samoens en juillet, fait 18ème en Italie et 17ème du championnat.

ews2015_finale-ligure_tordo_1001sentiers

Dimitri Tordo était aussi de la partie cette année. Pour sa première saison sur les EWS, il prend une belle 32ème place au classement général, grâce à sa régularité autour du top 30 et quelques coups d’éclat (une 8ème place en spéciale).

ews2015_finale-ligure_camellini_1001sentiers

Comme Dimitri Tordo, Julien Camellini s’est fait remarquer dans le top 30 cette année. A Finale Ligure, l’ex-champion d’Europe de descente termine 56ème.

Mens podium. EWS round 8, Finale Ligure, Italy. Photo by Matt Wragg.

Barel et Vouilloz aux côtés de Jared Graves. Deux Azuréens parmi les 3 hommes les plus rapides du week-end.

U21 men series podum. EWS round 8, Finale Ligure, Italy. Photo by Matt Wragg.

Le néo-Azuréen Adrien Dailly sur la plus haute marche du podium U21, et à sa droite le pilote du Broc Valentin Escriou 2ème.

Masters men series podum. EWS round 8, Finale Ligure, Italy. Photo by Matt Wragg.

A gauche, Cyrille Pages, 2ème du classement général final de la catégorie Masters, remportée par Woddy Hole.

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *